Le fruit d’une histoire

Ail_Tour_Crest_zoomOriginaire d’Asie centrale, l’ail est cultivé et consommé depuis plus de 5000 ans. On raconte que ce sont les Romains, reconnaissant ses propriétés fortifiantes, qui le diffusèrent dans nos régions. La culture de l’ail dans la Drôme est mentionnée dès le XVIIème siècle dans un livre d’Olivier de Serres. A cette époque, l’ail est traditionnellement utilisé pour soigner nombre de maux au-delà de la consommation courante. La culture de l’ail dans la Drôme, héritage du terroir, se transmet ainsi de génération en génération.

 

photos 29-4-2008 021Au début des années 1960, la production d’ail française se heurte à la contamination des cultures par plusieurs pathogènes. Réputée pour sa qualité sanitaire, la Drôme est à cette époque la seule zone française indemne de maladies, ce qui mène les chercheurs de l’INRA à réaliser des travaux de sélection à partir de populations d’ail drômois. Les variétés Messidrôme et Thermidrôme, encore utilisées aujourd’hui, en sont le résultat. La Drôme devient ainsi le berceau du renouveau de la production française d’ail.

D’année en année, sous l’impulsion d’une dynamique locale, de plus en plus d’agriculteurs drômois s’orientent vers la culture de l’ail. Convaincus de l’avenir de l’ail, les producteurs décident en 1981 de se regrouper pour donner naissance à l’Association des Producteurs d’Ail de la Drôme et ainsi pérenniser une culture patrimoniale dont ils sont fiers.

SAM_7323En 2008, l’« Ail de la Drôme » devient Indication Géographique Protégée, certification qui marque la reconnaissance du terroir de l’ail drômois. Les producteurs, soucieux de l’environnement et engagés dans une démarche de qualité, adaptent en continu leurs pratiques culturales aux exigences des consommateurs. Aujourd’hui, l’IGP Ail de la Drôme existe également en Agriculture Biologique.