De l’ail de plant à l’ail de consommation

De la production de plants…

Près de la moitié des producteurs membres de l’Association des Producteurs d’Ail de la Drôme sont spécialisés dans la production de plants certifiés d’ail. Au cœur de la Drôme, leurs cultures bénéficient de conditions pédoclimatiques exceptionnelles pour la production de plants. Le savoir-faire et l’expérience des producteurs a permis au département de devenir leader des semences d’ail : 85% des plants certifiés français sont produits dans la Drôme.

La production de plants d’ail certifiés dure 6 ans. Les trois premières générations sont conduites sous des tunnels insect-proof pour éviter les contaminations. Les lots porteurs de pathogènes sont éliminés. Les 4ème et 5ème générations peuvent être cultivées sous tunnel ou en plein champ, et la dernière génération est conduite en plein champ. Pour garantir la pureté variétale et la qualité sanitaire des plants, tout au long du processus les plantes présentant des défauts sont éliminées.

102-0271_IMG    P1000996

Tous les producteurs de plants d’ail sont membres d’une Organisation de Producteurs : Unisem Drom, la branche semences du GIE L’Ail Drômois, ou Top Semence, la branche semences d’Allicop. Leurs productions répondent à des normes sanitaires strictes et font l’objet d’une traçabilité totale. Les plants sont certifiés par le Service Officiel de Contrôle (SOC), qui garantit le respect des normes de qualité.

En 2015 dans la Drôme, les producteurs de semences ont produit 2 912 tonnes de plants certifiés, sur 347 hectares.

… à la production d’ail de consommation

L’ail de consommation est cultivé à partir de plants certifiés. Près de 16% de la production française d’ail de consommation provient de la Drôme. La production drômoise est composée principalement de variétés d’automne, qui sont plantées entre mi-octobre et mi-novembre et récoltées entre fin mai et fin juin. L’ail blanc et l’ail violet sont majoritaires, devant l’ail rose, qui est planté au printemps.

Soucieux de la qualité de leur production, les producteurs d’ail de consommation sont engagés dans différentes certifications : 24% des producteurs produisent sous l’Indication Géographique Protégée « Ail de la Drôme », et 18% sont labellisés Agriculture Biologique. Pour la production sous Indication Géographique Protégée, ce sont des variétés drômoises d’ail blanc qui sont cultivées.

Sur le plan environnemental, la culture d’ail permet de minimiser la pression sur la ressource en eau, puisque les cultures sont irriguées modérément et seulement jusqu’à mi-juin. Il n’y a donc pas de prélèvement d’eau en période d’étiage. Les désherbages mécaniques et l’usage de fertilisants organiques, de plus en plus pratiqués, s’ajoutent à l’optimisation de l’irrigation pour améliorer la durabilité de la production.

IMG_0541    IMG_0224

Lors de la récolte, soit l’ail est arraché avec la fane, soit la fane est coupée. L’ail équeuté est ensuite blanchi à la main pour retirer la terre et les peaux supérieure. L’ail en fane peut être regroupé en paquets ou tressé.

caisses bois  IMG_0642  1kg

Les producteurs d’ail de consommation sont majoritairement regroupés en Organisation de Producteurs, au GIE l’Ail Drômois ou à Copail, la branche consommation d’Allicop. Un petit groupe de producteurs membres de l’APAD sont indépendants et commercialisent leur ail eux-mêmes.

Dans la Drôme, en 2015 les producteurs d’ail de consommation ont produit 2 776 tonnes d’ail, dont 101 tonnes sous IGP « Ail de la Drôme », sur 275 hectares.